Organiser une sortie pêche

Quelle joie de s’organiser une après-midi de pêche, mais cela mérite une petite organisation. On vous invite à suivre les conseils suivants!

 

  1. Prenez connaissance du Règlement de pêche du Québec. Afin de préserver la faune et cette belle activité qu’est la pêche sportive, il est important de respecter les saisons de pêche, les règles associées au territoire de pêche, les limites de taille de poids, de prises et de possession selon les espèces.
  2.  

  3. Prévoir les conditions météorologiques lors de la programmation de votre activité.
  4.  

  5. Combien de personnes embarquent avec vous? Assurez-vous que la capacité de charge de votre embarcation est respectée.
  6.  

  7. Prévenez votre entourage de votre expédition (lieu, combien de personnes vous accompagnent, etc.).
  8.  

  9. Avez-vous assez d’essence pour la durée de votre sortie?
  10.  

  11. Pensez à prendre des vêtements secs de rechange, de la nourriture et de l’eau potable.
  12.  

  13. Avant d’embarquer, assurez-vous d’avoir le matériel requis pour assurer votre sécurité et respecter la loi : votre compétence de conducteurs d’embarcation, une veste de flottaison à la taille de chaque passager, des rames, un contenant pour écoper l’eau au fond de l’embarcation, une corde flottante de 15 m ou plus, un sifflet et une lampe de poche étanche.
  14.  

  15. Assurez-vous d’avoir votre permis de pêche sur vous. Au Québec, il est indispensable pour pratiquer la pêche sportive y compris dans les réserves fauniques. Si des membres de votre famille qui n’ont pas de permis souhaitent pêcher avec vous, ils sont autorisés à le faire dans la limite d’une capture.
  16.  

  17. Sachez qu’en été vous avez le droit à une seule canne à pêche (en hiver ce nombre est de cinq). Et le nombre d’hameçon est limité à trois.
  18.  

  19. Respectez le lieu et les autres usagers : soyez courtois, ne polluez pas le lieu avec des déchets, du gaz. Et éviter d’utiliser des appâts qui pourraient nuire à l’écosystème du territoire de pêche, d’ailleurs l’usage de certains sont interdits (ex: ménés, perchaudes et meniers, etc.).

 

Source:

www.reservesfauniques.com