L’hivernage du moteur

Ça y est l’automne est arrivé mais il est déjà l’heure de penser à notre rentrée printanière.

 

Vous voulez continuer à naviguer avec votre embarcation l’année prochaine ? Oui ? Il va donc falloir bichonner votre moteur. Allez c’est parti pour notre tutoriel spécial « Hivernage ». Force, courage et ténacité !

 

À faire entre septembre et octobre (avant les gelées). Après avoir entreposé votre embarcation pour l’hiver, surélevez et bloquez la remorque où est placée votre embarcation:

 

  1. Faites un plein d’essence puis ajoutez un stabilisateur qui va maintenir le niveau d’octane, absorber l’eau et prévenir la formation de vernis dans la pompe à essence et les autres conduits (pour les moteurs à diesel ajoutez un conditionneur).
  2.  

  3. En général sur un moteur à gas il faut installer l’adaptateur de rinçage (en forme d’oreille) des deux cotés du pied du moteur puis connectez un boyau d’alimentation d’eau. Quand c’est fait faites circuler de l’eau. Faites tourner le moteur environ 10 minutes ceci augmentera la fluidité de l’huile du moteur et permettra au stabilisateur de circuler dans le conduit à essence. Ceci provoquera l’ouverture du thermostat permettant la circulation de l’antigel dans le circuit d’eau.
  4.  

  5. Arrêtez le moteur. Remplacez le boyau d’alimentation d’eau par l’ensemble d’hivernage que vous allez avoir préalablement rempli d’un antigel non toxique et ininflammable. Assurez-vous qu’il y en a suffisamment pour que le moteur tourne pendant au moins 90 secondes (environ 4 litres d’antigel ininflammable et non toxique).
  6.  

  7. Ces 90 secondes alimenteront les conduits de refroidissement du moteur avec l’antigel. L’eau sera alors remplacée par l’antigel, vous le constaterez en inspectant la mixture s’évacuant au sol. Après avoir utilisé les 3/4 de l’antigel passez à l’étape suivante.
  8.  

  9. Vaporisez l’huile à voiler (Fogging oil) dans chacune des entrées du carburateur. Lorsque le moteur laisse échapper de la fumée bleue, vous pouvez fermer le moteur (pour un moteur à injection, vaporiser dans l’entrée d’air). Veuillez prendre note que certains modèles de moteur ont une entrée spécifiquement conçue pour l’injection de l’huile à voiler.
  10.  

  11. Dévissez tous les drains du moteur afin d’évacuer l’antigel. Retirez momentanément les bougies pour vaporiser de l’huile à voiler dans chaque cylindre afin de les protéger de la corrosion.
  12.  

  13. C’est maintenant le moment d’effectuer les changements d’huiles, des filtres du carter et de l’huile dans l’embase.
  14.  

  15. Vaporisez un produit anticorrosion sur les composantes électroniques, électriques et les composantes métalliques du moteur. Changez les anodes et peinturez l’embase avec de l’apprêt chromate de zinc si nécessaire.
  16.  

  17. Faites une mise au point s’il y a lieu des bougies, des filtres à air, de l’essence et des séparateurs d’eau.
  18.  

  19. Déconnectez vos batteries et stockez-les dans un endroit sec où elles pourront être chargées durant l’hiver.

 


 Malgré ces conseils, prenez toujours soin de suivre les instructions de votre guide d’entretien. Ces recommandations ont été faites par le fabriquant, de plus certains modèles de moteur demandent des soins particuliers. En cas de doutes, n’hésitez pas à faire appel a un professionnel.

Daniel Ramos