L’antifouling – les bonnes pratiques…

antifouling-2

Chaque saison, beaucoup de plaisanciers refont leur peinture antifouling. Certains retirent la précédente et d’autres ajoutent une couche supplémentaire. Mais quelles sont les bonnes pratiques ?

 

Comment refaire sa peinture antifouling ?

Dans les 2 cas, il est bon de savoir que cette peinture anti-salissure n’est en rien une barrière contre l’osmose, car cette peinture poreuse et ablative n’est en aucune façon une protection contre l’humidité.

Dans le cas d’un sablage, il est important si votre bateau est doté d’une barrière anti-osmose (interprotec ou autre) de refaire une couche, car le grain du papier pourrait faire des rayures ce qui limitera la protection avant de refaire votre peinture antisalissure.

Dans le cas d’ajout de couche sur celle qui est existante, un léger sablage est nécessaire. Il ne faut pas ajouter d’épaisseur supplémentaire.



Quand refaire sa peinture antifouling ?

Pour les bateaux ayant un antifouling semi-ablatif (VC17 par exemple) il n’est pas nécessaire de refaire le carénage chaque saison. À refaire uniquement lorsque les algues adhèrent à la coque.

Les antifouling sont souvent fragiles aux UV et cette peinture ne doit pas être appliquée trop longtemps avant la mise à l’eau (environ 48H).

 

Cet article vous donne des conseils utiles, mais veuillez toujours vous référer à votre guide d’entretien.

Si vous avez des questions n’hésitez pas à faire appel à un professionnel.

Nicolas Gibault Expert maritime